Pour bien vendre sa maison : en faire un produit

Publié le 9 novembre 2015 par Lyne Bouchard home staging, immobilier

home-staging-maison-st-sauveur

Si vous avez le projet de vendre votre maison dans un avenir rapproché, commencez dès maintenant à la considérer comme un produit à vendre.

Comment ma maison peut-elle être un produit ?

Dès sa mise en vente, votre propriété devient l’équivalent d’un produit sur les tablettes d’un magasin. Les acheteurs qui se promènent dans les allées des magasins ne sont pas différents de ceux qui visitent des maisons. Comme tout produit à vendre, vous désirez que votre maison se démarque et soit la plus mémorable possible. Pour ce faire, vous devez la dépersonnaliser, la désencombrer et faire les améliorations qui la présenteront dans un décor le plus neutre possible (neutre, mais chaleureux). Vous voulez que les acheteurs potentiels puissent s’imaginer y vivre. Ils ne doivent pas sentir qu’ils envahissent l’intimité de quelqu’un d’autre. Des actions aussi simples que le retrait des photos, signes religieux, diplômes et trophées sont un bon départ pour neutraliser votre maison. La préparation adéquate aux visites est incontournable pour assurer le succès de la vente.

1ère étape : le détachement émotif

Les propriétaires ayant vécu toute leur vie dans la même maison ou y ayant vécu des moments heureux ont un lien très particulier avec leur propriété. Décider de vendre une maison à laquelle on est très attaché peut provoquer des conflits émotifs et psychologiques, surtout si la décision de vendre est attribuable au décès du conjoint, à un divorce ou une maladie. Les propriétaires vivant ce genre de situation sont souvent rébarbatifs à l’idée de faire des améliorations à leur propriété dans le but de la vendre. C’est tout à fait normal. Dans leur for intérieur, ils ne veulent pas déménager; ils y sont contraints. J’encourage ces personnes à vivre une petite période de deuil avant de prendre action.

Lire aussi :

Immobilier : stratégie de mise en marché pour clientèle ciblée

Valorisation résidentielle : le look qui vend

Home staging : stratégie à valeur ajoutée

Nettoyer, peinturer, valoriser : le stress débute ici

La plupart des gens croient que la partie la plus difficile dans la vente d’une maison à laquelle on tient beaucoup est lorsqu’on ferme la porte pour la dernière fois ou lorsqu’on remet les clés au nouveau proprio lors de la signature de l’acte de vente chez le notaire. En réalité, à cette étape-là, la plupart des vendeurs sont déjà rendus ailleurs.

La période la plus difficile commence avec la préparation de la maison (désencombrement, retrait des objets personnels, peinture et autres travaux), le plus souvent suite aux recommandations d’une spécialiste en valorisation résidentielle (home staging).

Si vous hésitez, ne vendez pas!

Si vous n’êtes pas certain d’être prêt à vendre, ne mettez pas votre maison sur le marché. Évitez de succomber pas aux pressions de votre conjoint ou d’un courtier immobilier trop entreprenant. Dans le but d’empêcher la vente, certains propriétaires-vendeurs feront de la résistance passive en choisissant d’inscrire la maison à un prix bien trop élevé ou décideront de ne pas apporter les améliorations nécessaires. Agir comme cela est comme se tirer une balle dans le pied. Si vous avez les moyens financiers de déménager avant de vendre, faites-le. Le déménagement, l’emballage et le départ seront chargés d’émotion. Par le temps où la maison sera prête à être sur le marché, vous serez émotionnellement détaché car déjà rendu dans votre nouvelle propriété et verrez l’étape de la valorisation comme un investissement.

Les vendeurs avertis comprennent qu’en vendant leur maison, ils prennent également une décision financière. Être capable de réaliser cela à l’avance vous permettra de vous détacher lentement de la maison et d’être davantage en mesure de réfléchir à la décision financière et à la transaction à venir. En gardant l’œil sur le prix que vous désirez obtenir, vous voudrez mettre la maison en marché avec un prix d’inscription compétitif, tout en la présentant comme le sont les maisons modèles pour attirer un maximum d’acheteurs.

 



Immobilier : stratégie de mise en marché pour clientèle ciblée

Publié le 26 juillet 2013 par Lyne Bouchard home staging, immobilier

immobilier-strategie-de-mise-en-marche-pour-clientele-ciblee

 « Cible : en marketing, ce qu’il faut toucher pour ne pas couler. » - Marie-Anne Dujarier

 

Le but visé de la valorisation résidentielle est de plaire à un maximum d’acheteurs potentiels. Cependant, lorsqu’on désire s’adresser à une clientèle ciblée, on se doit d’ajuster les stratégies de mise en marché.

Qu’il s’agisse des oeuvres d’art et du mobilier sélectionnés pour meubler les pièces, des développeurs de projets immobiliers dans les grandes villes américaines font maintenant équipe avec des firmes en psychologie du design pour mettre en scène les propriétés. Au lieu d’attirer les masses comme on fait habituellement en home staging, on désire atteindre un client au style de vie particulier. Ces firmes mettent en valeur les propriétés avec grand soin en ayant un type d’acheteur en tête. Tout est pensé dans les menus détails.

On ne parle pas ici de décoration. On ne parle pas ici de rendre les lieux jolis. Il s’agit de se mettre au diapason d’une catégorie d’acheteurs en particulier et de comprendre qui ils sont, où ils vivent, comment ils vivent et de leur en faire la démonstration, en équilibrant le tout, évitant l’exagération.

À Chicago par exemple, des promoteurs d’un édifice à condos dont les prix varient entre 400 000 $ et 1 500 000 $ ont identifié plusieurs types d’acheteurs, qui seraient attirés par les unités à vendre, à partir de critères comme les revenus, l’âge, les intérêts et le mode de vie. Voici quelques modèles d’aménagement pensés à l’intention de différentes catégories d’acheteurs :

Cible : acheteurs ayant des goûts sophistiqués en matière de design, dont les enfants ont quitté le nid familial

salle-a-manger

Simeone Deary Design Group

On a décoré avec des meubles et accessoires déco crème et blanc car la clientèle visée est rendue à une étape de vie où elle peut se permettre d’acheter des meubles blancs sans avoir le souci des petits doigts collants et des taches de confiture de raisins !

Cible : jeune professionnel ayant dépensé une grosse somme de son budget sur le condo

salon

Simeone Deary Design Group

Le mobilier mis en place n’est pas hors de prix et l’ensemble du décor dégage une ambiance confortable.

Parfois, vouloir plaire à tout le monde équivaut à ne plaire à personne ! Une mise en marché ciblée exécutée avec doigté est la solution toute désignée !

Source: « Condo, Apartment Developers Using Design Psychology » The Chicago Tribune (May 17, 2013)