Immobilier : stratégie de mise en marché pour clientèle ciblée

Publié le 26 juillet 2013 par Lyne Bouchard home staging, immobilier

immobilier-strategie-de-mise-en-marche-pour-clientele-ciblee

 « Cible : en marketing, ce qu’il faut toucher pour ne pas couler. » - Marie-Anne Dujarier

 

Le but visé de la valorisation résidentielle est de plaire à un maximum d’acheteurs potentiels. Cependant, lorsqu’on désire s’adresser à une clientèle ciblée, on se doit d’ajuster les stratégies de mise en marché.

Qu’il s’agisse des oeuvres d’art et du mobilier sélectionnés pour meubler les pièces, des développeurs de projets immobiliers dans les grandes villes américaines font maintenant équipe avec des firmes en psychologie du design pour mettre en scène les propriétés. Au lieu d’attirer les masses comme on fait habituellement en home staging, on désire atteindre un client au style de vie particulier. Ces firmes mettent en valeur les propriétés avec grand soin en ayant un type d’acheteur en tête. Tout est pensé dans les menus détails.

On ne parle pas ici de décoration. On ne parle pas ici de rendre les lieux jolis. Il s’agit de se mettre au diapason d’une catégorie d’acheteurs en particulier et de comprendre qui ils sont, où ils vivent, comment ils vivent et de leur en faire la démonstration, en équilibrant le tout, évitant l’exagération.

À Chicago par exemple, des promoteurs d’un édifice à condos dont les prix varient entre 400 000 $ et 1 500 000 $ ont identifié plusieurs types d’acheteurs, qui seraient attirés par les unités à vendre, à partir de critères comme les revenus, l’âge, les intérêts et le mode de vie. Voici quelques modèles d’aménagement pensés à l’intention de différentes catégories d’acheteurs :

Cible : acheteurs ayant des goûts sophistiqués en matière de design, dont les enfants ont quitté le nid familial

salle-a-manger

Simeone Deary Design Group

On a décoré avec des meubles et accessoires déco crème et blanc car la clientèle visée est rendue à une étape de vie où elle peut se permettre d’acheter des meubles blancs sans avoir le souci des petits doigts collants et des taches de confiture de raisins !

Cible : jeune professionnel ayant dépensé une grosse somme de son budget sur le condo

salon

Simeone Deary Design Group

Le mobilier mis en place n’est pas hors de prix et l’ensemble du décor dégage une ambiance confortable.

Parfois, vouloir plaire à tout le monde équivaut à ne plaire à personne ! Une mise en marché ciblée exécutée avec doigté est la solution toute désignée !

Source: « Condo, Apartment Developers Using Design Psychology » The Chicago Tribune (May 17, 2013)

 



La mise en valeur des oeuvres d’art

Publié le 31 décembre 2012 par Lyne Bouchard décoration

S’offrir des oeuvres d’art est la plus satisfaisante façon de se créer un décor aussi unique qu’exceptionnel. Leur mise en valeur s’impose.

Les objets d’art, qu’il s’agisse de tableaux, sculptures ou photographies doivent être mis en scène avec recherche et soin afin de leur offrir toute la place qu’ils méritent. Après tout, les oeuvres imaginées par les artistes qu’on chérit ne recèlent-elles pas une part de leur âme ? C’est d’ailleurs cette mise à nu des émotions qui nous fait tant vibrer et nous pousse à enrichir notre demeure de l’une d’elles. Bien en vue, une oeuvre d’art peut susciter chez nos convives le même ravissement qu’on a connu à sa découverte. Aussi faut-il leur assurer un emplacement à leur mesure.

Accrocher : du grand art !

Un tableau n’est pas un objet de décoration ordinaire. Contrairement à une vulgaire reproduction, l’oeuvre doit occuper un espace prédéterminé où elle sera exposée dans des conditions d’ambiance stables. Il faut éviter les sources de chaleur et les murs trop froids, les endroits humides, les lieux où la lumière dégagée est trop forte et l’exposition directe aux rayons du soleil. De plus, la poussière et les graisses peuvent l’altérer. Par conséquent, la salle de bain et la cuisine constituent des lieux inappropriés pour des pièces de valeur.

Par ailleurs, construire son décor autour d’une oeuvre demeure une excellente idée. Par exemple, à tableau romantique, ambiance romantique. Si le décor s’avère neutre, l’oeuvre à elle seule créera le décor !

D’autres préfèreront jouer la carte des oppositions, en mariant l’ancien avec le contemporain, ou en apposant un tableau coloré et travaillé sur un mur de béton brut. L’effet sera immédiat.

Et la lumière fut

Un éclairage avantageux demeure le meilleur moyen de donner vie à une oeuvre. L’effet de la lumière permet en effet de mettre en valeur tous les détails. Plusieurs types de luminaires peuvent être utilisés selon qu’il s’agisse d’un tableau ou d’une sculpture : lumière de sol, projecteur sur rail ou sur câble, luminaire encastré et lampe à tableaux. Cette dernière permet un éclairage direct sur l’oeuvre.

Il faut garder en tête que plus un tableau est grand, plus il faut d’espace pour l’admirer de loin. Ainsi, un grand format ne sera pas bien valorisé s’il partage le mur avec d’autres œuvres. Pour les petits tableaux aux détails minuscules, l’opposé s’applique. L’observateur doit avoir la possibilité de se rapprocher à sa guise de l’œuvre pour l’apprécier à sa juste valeur. Ainsi on évitera de suspendre les petits formats au-dessus de meubles imposants.

Bien accrochés

Un regroupement de cadres doit être considéré comme un seul et même élément. Les alignements horizontaux agrandissent illusoirement la pièce, tandis que les lignes verticales accentuent l’impression de hauteur. À cet effet, il faut suspendre le tableau à la hauteur des yeux, à une distance d’environ 65 pouces du sol. Si l’oeuvre fait face à un fauteuil ou un canapé, disposez-la simplement un peu plus bas.

Crédit photo : Meyer & Meyer