0

Comment limiter les coûts d’une rénovation de salle de bain

Publié le 7 novembre 2019 par Lyne Bouchard aménagement intérieur, rénovations


Savoir comment limiter les coûts d’une rénovation de salle de bain est incontournable car la facture aura tendance à monter vite si on néglige certains aspects du projet.

Vous désirez éviter de dépenser une fortune pour votre nouvelle salle de bain ? Voici quelques réflexes et astuces pour réussir cette rénovation efficacement au niveau des coûts.

Pensez aménagement et circulation

C’est la première règle pour éviter les erreurs coûteuses. Demander conseil à un professionnel pour déterminer l’agencement avant de faire un choix définitif est vraiment recommandé. Vous éviterez ainsi de privilégier un aménagement, un produit ou une idée qui sera irréalisable, soit pour des raisons pratiques, soit pour une question de budget.

Avant de vous rendre en magasin, mesurez votre espace et prenez des photos. Vous éviterez ainsi de choisir une cabine de douche trop volumineuse qui mange littéralement toute la pièce : impossible de bien circuler, voire d’ouvrir entièrement la porte de la cabine, ou qui bute sur un meuble.

Exploitez la tuyauterie existante

Les travaux de plomberie peuvent être coûteux , sans être forcément nécessaires. Modifier l’agencement de la pièce, même de peu, pour y faire entrer de la plomberie, peut vite faire augmenter le prix final d’une rénovation. Les frais d’installation ne sont jamais négligeables. Il est recommandé de faire au maximum avec l’existant et d’éviter de changer drastiquement l’agencement de la pièce.

Solitude Homes

Demandez conseil à des professionnels

Lorsqu’on doit composer avec un budget serré, il est tentant de tout gérer soi-même. Mais une telle stratégie peut s’avérer plus coûteuse que prévu.

Tournez-vous vers un partenaire de projet, qu’il s’agisse d’un(e) designer ou d’un(e) préposée(e) d’expérience dans un magasin de plomberie dès les premières étapes du projet. Demandez-lui son avis. C’est généralement  très utile.

Si vous tombez sur un bon partenaire, il pourra vous accompagner dans l’achat des meubles et matériaux. Cela devrait permettre de vraies économies et vous prémunir de problèmes futurs.

Établissez clairement vos demandes

Évitez de vous retrouver avec une liste de petites imperfections à la fin du projet – donc des dépenses supplémentaires – en établissant dès le départ un devis clair et transparent avec votre designer. Sachez précisément où vous allez afin de pouvoir fixer un budget juste et réaliste. Veillez à ce que tout soit mis par écrit et que le cahier de charges soit précis.

Lighthouse Studios Residential Design

Renseignez-vous sur les matériaux

Ne vous imposez pas les produits les plus chers. Par exemple, pour le revêtement de sol, préférez la porcelaine de bonne qualité à la pierre naturelle. La technologie est devenue telle qu’il est difficile de les distinguer. Les carreaux en porcelaine peuvent être considérablement moins chers. C’est aussi un matériau plus durable. Il se fissure et s’effrite nettement moins que la pierre naturelle. Il n’exige pas non plus de traitement régulier pour éviter les taches.

Simplifiez-vous la tâche

Une salle de bain coûte cher. Après la cuisine, c’est la pièce dont la rénovation représente le plus gros budget. De nombreux corps de métier sont impliqués : plomberie, menuiserie, électricité, carrelage, décoration.

Au début d’un projet, il y a vraiment de quoi s’y perdre en termes de coûts. Il peut être préférable de se tourner vers une entreprise fiable, à même de prendre en charge les travaux dans leur globalité. Elle pourra veiller à ce que personne ne se marche sur les pieds et saura tout gérer.

Achetez les modèles de démonstration

Les démonstrateurs sont souvent vendus à prix réduit. Il ne s’agit en aucun cas d’un second choix. On réalise des économies en achetant un produit en démonstration mais très rarement abîmé finalement.

Appelez ou passez en magasin pour connaître les éventuelles offres. Vous trouverez peut-être un élégant lavabo ici, une belle baignoire là… Les ventes de liquidation sont aussi très intéressantes. Des fins de séries par exemple, dont les revendeurs ont envie de se débarrasser et qu’ils proposent à prix réduit.

Comparer les prix est toujours une bonne chose, mais attention à ne pas faire de compromis. Choisir à tout prix la meilleure offre peut vous pousser à faire des compromis sur la qualité du produit et le service proposé.

Autre conseil : regarder du côté des collections d’entrée de gamme chez les fabricants de qualité. Vous obtiendrez souvent de meilleurs matériaux à moindre coût.

Faites des économies là où c’est pertinent

Recyclez tout ce qui peut l’être, mais sans excès. Vous risquez sinon de compromettre votre projet de rénovation.

  • Ne pas repeindre le plafond parce qu’il « passe encore » ou ne pas installer un nouveau système de ventilation pour des raisons de coût peut nuire au rendu final.
  • Garder les vieux robinets ou les radiateurs n’est pas une stratégie gagnante si l’exécutant des travaux doit les nettoyer ou les rabibocher.
  • Un modèle de toilette à petit prix peut apporter son lot de problèmes à moyen terme, du côté de la qualité du matériau ou de l’efficacité de la chasse d’eau, par exemple.
  • Mieux vaut également choisir des lavabos de bonne qualité, au risque sinon de voir apparaître fissures et taches avec le temps.

Jouez d’astuce côté éclairage

On a parfois tendance à négliger la question de l’éclairage dans la salle de bain. Elle joue pourtant sur son allure finale et son ambiance. Préférez des spots LED de bonne qualité. Leur coût est un peu plus élevé à l’achat, mais ils seront rentabilisés plus vite que vous ne le pensez. Vous n’aurez en outre pas à les changer souvent.

Et vous, pour quelle solution opteriez-vous pour limiter les coûts d’une rénovation de salle de bain ?

Image d’appel : Kimberlee Marie Interiors  + Meagan Larsen Photography
Source : Cheryl Freedman
votre_maison_sur_son_36_signature_2018


Laissez un commentaire





(CAPTCHA) *