0

Boutique Chanel à Paris, un lieu où mode et décoration s’unissent

Publié le 9 novembre 2019 par Lyne Bouchard architecture, décoration


La boutique Chanel du 19 rue Cambon à Paris, ou quand mode et décoration s’unissent pour le meilleur.

Si la rue Cambon se faisait un jour renommer la rue Chanel, cela n’étonnerait pas grand monde. Adresse historique de la marque, Chanel s’y est implantée en 1918 et s’étend aujourd’hui du numéro 19 au numéro 31.

Un espace consacré au prêt-à-porter et entièrement modulable

A l’occasion de l’ouverture d’une nouvelle boutique de 1 500 m² au 19 rue Cambon, retour sur l’histoire d’une rue associée à la haute couture où mode et architecture vivent en parfaite harmonie depuis plus de 100 ans.

Un peu d’histoire

Gabrielle Chanel achète le 31 rue Cambon le 7 février 1918. C’est un hôtel particulier de quatre étages dans lequel elle installera ses appartements privés, des ateliers et salons de haute couture et une boutique au rez-de-chaussée. Les numéros 23, 25, 27 et 29 seront acquis de 1923 à 1927.

Des vêtements mis en scène de façon minimaliste

Après trois ans de travaux durant lesquels trois bâtiments ont été rénovés (l’immeuble principal classé du 18ème siècle et donnant sur la rue Saint-Honoré, auquel s’ajoute un ancien couvent du 16ème siècle et un bâtiment du 19ème siècle rue Duphot), le lieu emblématique de Chanel est éblouissant. Une cour intérieure se trouvant au 1er étage, poumon vert du 19 rue Cambon, complète le trio.

L’escalier en pierre calcaire

Les façades, tout en pierres de l’Oise, rendent hommage au patrimoine français cher à la Maison. Le parquet versaillais et le sol en pierre de la boutique sont un hymne à l’artisanat de la France. Les rideaux sont brodés par la maison Lesage et plusieurs éléments comme des lustres et miroirs ont été réalisés par la maison Goossens. Dans ce bijou architectural se côtoient réalisations sur-mesure et éléments de brocante finement sélectionnés.

Un petit salon

Au fil des quatre étages dont chacun est composé de plusieurs pièces, l’atmosphère intime et l’ambiance feutrée s’emparent du lieu. L’agitation de la ville est en sourdine. Des salons dont les canapés et fauteuils sont recouverts de tweed, invitent à la détente ; le beige accueille la lumière naturelle avec grâce, secoué par quelques touches métalliques. Forcément, le célèbre duo chromatique de la maison, le noir et blanc, rythme cet ensemble aux notes très graphiques.

Espace consacré aux souliers et aux accessoires

Si le rez-de-chaussée est dédié aux souliers, à la maroquinerie, à la beauté et aux parfums, le premier étage accueille l’horlogerie-joaillerie. Les trois derniers étages sont consacrés à la mode, entre espaces d’exposition et salons de réception. Le vêtement est roi, mis en scène sur des portants très minimalistes. Des mannequins en pleine discussion se mêlent aux assises rehaussées de tissu d’or.

Les mannequins Chanel

Gabriel Chanel disait: « Quand elles entrent chez moi, mes clientes aiment franchir le seuil d’un lieu magique, elles éprouvent une satisfaction qui les ravit : d’être une privilégiée qui s’intègre à cette légende (…). La légende est la consécration de la célébrité. » Des paroles qui, plus de 80 ans après, raisonnent toujours aussi fort rue Cambon, au numéro 19 tout particulièrement.

Photos : Olivier Saillant
Source : Elle Décoration
votre_maison_sur_son_36_signature_2018


Laissez un commentaire





(CAPTCHA) *