0

Désencombrer sans culpabilité

Publié le 7 avril 2016 par Lyne Bouchard organisation et rangement

desencombrer_sans_culpabilite

Trucs pour se débarrasser des objets sentimentaux en changeant son état d’esprit.

Désencombrer peut parfois être souffrant. Pourquoi ? Cela inspire en nous des sentiments contradictoires : au désir urgent de se débarrasser d’un objet, on ressent parfois le sentiment qu’on n’en a pas le droit. On s’attache aux choses que l’on ne désire pas garder, et cela nous pose un problème de conscience.

Voici comment vaincre quatre principaux obstacles au désencombrement.

1. Les objets reçus en cadeau

deco_souvenir_famille

Aperçus sur Pinterest

Une assiette reçue en cadeau de mariage, encore dans sa boîte. Un porte-clés venant d’un ami, dans le fond du tiroir. Une bouteille de parfum à l’odeur trop fleurie offerte par une amie. Qu’ont en commun ces objets ? Ce sont des cadeaux. Quelqu’un d’important à vos yeux vous l’a offert. C’est l’expression de son amour ou de sa considération. Difficile de le jeter lorsqu’il n’est pas à votre goût, n’est-ce pas ?

Cessons de nous sentir coupable. Le cadeau a pour véritable objectif d’être reçu. Ce n’est pas une « chose » mais l’expression des sentiments d’une personne. Avec cette vision des choses, ne nous sentons pas mal à l’aise de le jeter ou de le donner. Soyons simplement reconnaissant du plaisir que la personne a éprouvé lorsqu’elle nous l’a offert. Il suffit de se dire que le cadeau nous appartient et que nous pouvons en disposer comme il nous plaît.

2. Les souvenirs de famille

meuble_antique

Casey Dunn

Il est souvent difficile de se débarrasser des objets qui ont une valeur sentimentale. Mon meilleur conseil (et celui de l’auteur Marie Kondo) : ne conservez que les objets qui vous apportent du plaisir en les regardant ou en les touchant. Il y aura probablement des gens autour de vous qui seront heureux de recevoir ces objets en souvenir ou en cadeau. Un autre argument pour vous aider à vous en défaire : dites-vous que ce sont vos enfants qui seront « pris » avec ces objets plus tard. Demandez-vous franchement si ces souvenirs de famille risquent de les intéresser. Si oui, et qu’ils ont quitté votre maison, offrez-leur dès maintenant ! S’ils sont encore jeunes, attendez encore un peu !

3. Les choses qu’on garde « juste au cas où »

Il s’agit souvent ici d’objets achetés impulsivement ou de meubles qu’on n’utilise plus au quotidien. On a souvent peur de regretter de s’en départir. Ces objets ne nous apportent rien et ne font qu’occuper de l’espace inutilement. Vous pensez à les donner ? Dites-vous que s’ils sont inutiles pour vous, ils le seront tout autant pour vos proches. Beaucoup de ces choses se terrent au garage ou au fond du sous-sol. On ne sait pas vraiment à quoi et s’ils vont servir un jour. Alors, faisons-nous violence et disons leur au revoir dès aujourd’hui !

Lire aussi :

S.O.S. home staging : thérapie pour soigner l’accumulation compulsive

Le classement s’installe à demeure

4. Les articles qui coûtent cher

objet_vente_debarras

Elayne Barre Photography

Vous pouvez essayer de vendre ces articles sur Kijiji pour récupérer un peu d’argent. Cependant, sachez que si vous avez le sentiment d’avoir jeté votre argent par les fenêtres en achetant un objet cher qui ne vous a pas servi, le produit de la revente ne vous consolera pas vraiment. Le sentiment d’amertume vous habitera encore. Mon meilleur conseil : réagissez positivement, débarrassez-vous de l’objet et tournez la page. Plus on laisse tomber, plus on se sent en contrôle de notre environnement.

En conclusion…

sac_collect_moments_not_thingsAperçu sur Houzz

Pour être totalement en contrôle de son intérieur, il ne faut pas être esclave de ses objets. Libérez-vous ! Transformez votre espace pour être entouré et faire place aux objets que vous aimez vraiment. Cela vous apportera à la fois de l’énergie et un sentiment de légèreté !

Image d’appel : Precisionwerkz Inc.


Laissez un commentaire





(CAPTCHA) *