0

Les vendeurs « pas pressés »…

Publié le 16 janvier 2015 par Lyne Bouchard immobilier

home-staging-vente-maison

Êtes-vous un de ces vendeurs « pas pressés » ?

Si oui, vous évaluez fort probablement à un prix trop élevé la valeur marchande de votre propriété.

Voici pourquoi.

L’ambition

Il m’arrive d’entendre des vendeurs potentiels dire « Nous ne sommes pas pressés de vendre. » ou « Nous allons attendre notre prix. » ou « On ne veut pas donner notre maison ! ».

Lorsqu’un vendeur affirme « ne pas être pressé », c’est qu’il souhaite afficher sa propriété à un prix de beaucoup supérieur à la réelle valeur marchande de celle-ci, en sous-entendant que :

  • le « bon acheteur » se pointera
  • il sait que le prix est vraiment gonflé, mais croit que les acheteurs feront tout de même des offres
  • la responsabilité de trouver un acheteur prêt à offrir un tel montant incombe à son courtier immobilier
  • les améliorations apportées, d’une valeur de x, devraient rapporter autant, sinon plus
  • sa propriété est différente des autres comparables vendues et que le marché ne s’applique pas à sa propriété
  • beaucoup de publicité sera requise afin d’obtenir le prix souhaité

Lire aussi :

Home staging : les 10 commandements pour vendre rapidement

Vente de maison : 7 erreurs à éviter

Home staging : les 5 règles pour vendre sa maison avec succès

Vente et achat de maison : pour faire ça court, le courtier immobilier

La réalité

La vérité : il ne sert absolument à rien d’inscrire une propriété à un prix qui est au-dessus de sa valeur marchande. La propriété sera très peu visitée et les offres d’achat seront rares. La maison restera sur le marché très longtemps.

La certitude : les acheteurs potentiels font leurs devoirs et aucun ne surpayera pour la maison !

vendre-maison-home-staging

À tort, ces vendeurs « pas pressés » associent un délai de vente court à un prix de vente peu élevé. Il n’y a rien de plus faux ! Les probabilités d’obtenir plus d’une promesse d’achat en même temps sont à leur maximum dans les deux premières semaines après la mise en marché d’une propriété.

Afin d’obtenir un maximum de visites pendant ce délai, l’établissement d’un prix d’inscription réaliste est crucial. Plus il est compétitif, plus d’engouement il y aura pour la propriété en question.

Afficher la propriété au juste prix = vente assurée !

Source : Visite libre 
Photos : Buk & Nola


Laissez un commentaire





(CAPTCHA) *