La mise en valeur des oeuvres d’art

Publié le 31 décembre 2012 par Lyne Bouchard décoration

S’offrir des oeuvres d’art est la plus satisfaisante façon de se créer un décor aussi unique qu’exceptionnel. Leur mise en valeur s’impose.

Les objets d’art, qu’il s’agisse de tableaux, sculptures ou photographies doivent être mis en scène avec recherche et soin afin de leur offrir toute la place qu’ils méritent. Après tout, les oeuvres imaginées par les artistes qu’on chérit ne recèlent-elles pas une part de leur âme ? C’est d’ailleurs cette mise à nu des émotions qui nous fait tant vibrer et nous pousse à enrichir notre demeure de l’une d’elles. Bien en vue, une oeuvre d’art peut susciter chez nos convives le même ravissement qu’on a connu à sa découverte. Aussi faut-il leur assurer un emplacement à leur mesure.

Accrocher : du grand art !

Un tableau n’est pas un objet de décoration ordinaire. Contrairement à une vulgaire reproduction, l’oeuvre doit occuper un espace prédéterminé où elle sera exposée dans des conditions d’ambiance stables. Il faut éviter les sources de chaleur et les murs trop froids, les endroits humides, les lieux où la lumière dégagée est trop forte et l’exposition directe aux rayons du soleil. De plus, la poussière et les graisses peuvent l’altérer. Par conséquent, la salle de bain et la cuisine constituent des lieux inappropriés pour des pièces de valeur.

Par ailleurs, construire son décor autour d’une oeuvre demeure une excellente idée. Par exemple, à tableau romantique, ambiance romantique. Si le décor s’avère neutre, l’oeuvre à elle seule créera le décor !

D’autres préfèreront jouer la carte des oppositions, en mariant l’ancien avec le contemporain, ou en apposant un tableau coloré et travaillé sur un mur de béton brut. L’effet sera immédiat.

Et la lumière fut

Un éclairage avantageux demeure le meilleur moyen de donner vie à une oeuvre. L’effet de la lumière permet en effet de mettre en valeur tous les détails. Plusieurs types de luminaires peuvent être utilisés selon qu’il s’agisse d’un tableau ou d’une sculpture : lumière de sol, projecteur sur rail ou sur câble, luminaire encastré et lampe à tableaux. Cette dernière permet un éclairage direct sur l’oeuvre.

Il faut garder en tête que plus un tableau est grand, plus il faut d’espace pour l’admirer de loin. Ainsi, un grand format ne sera pas bien valorisé s’il partage le mur avec d’autres œuvres. Pour les petits tableaux aux détails minuscules, l’opposé s’applique. L’observateur doit avoir la possibilité de se rapprocher à sa guise de l’œuvre pour l’apprécier à sa juste valeur. Ainsi on évitera de suspendre les petits formats au-dessus de meubles imposants.

Bien accrochés

Un regroupement de cadres doit être considéré comme un seul et même élément. Les alignements horizontaux agrandissent illusoirement la pièce, tandis que les lignes verticales accentuent l’impression de hauteur. À cet effet, il faut suspendre le tableau à la hauteur des yeux, à une distance d’environ 65 pouces du sol. Si l’oeuvre fait face à un fauteuil ou un canapé, disposez-la simplement un peu plus bas.

Crédit photo : Meyer & Meyer